Féerie blanche…

Publié: 13/03/2011 dans Un stage au Québec
Tags:, ,

Lundi c’était la rentrée : rendez-vous avec mon sensei de stage pour discuter du déroulement de ma recherche (j’aime bien dire « ma recherche » ça en jette…). Et lundi soir il y a eu un incendie à l’université et comme cet incendie s’est déclaré dans le réseau souterrain qui relie tous les bâtiments de la fac les uns aux autres (et qui permet éventuellement de ne JAMAIS mettre le nez dehors vu qu’il est aussi relié aux résidences universitaires – mais dans ce cas là je suppute qu’il faut dire adieu à sa santé mentale voire physique cf. Shinning de Stanley Kubrick) ils ont décidé de fermer toute l’université la journée du mardi le temps d’aérer tout ça… Ce qui nous a permis de nous aérer aussi! (ah ah ah. Mais en même temps tellement vrai vu que dans mon bureau il n’y a même pas de fenêtre).

Et là forcément je me suis dit que j’allais bosser à la maison, ce que j’ai fait le matin et en début d’après-midi. C’est alors que ma colocataire m’a interpellé sur skype et m’a « tanné » pendant des heures (ok j’exagère un peu) me disant qu’il fallait ABSOLUMENT que j’aille aux plaines d’Abraham en raquette pour profiter de ce temps magnifique. Comme je suis pleine de volonté quand il s’agit de bosser j’ai fini par plier et j’ai attrapé une paire de raquettes avant de gravir les escaliers qui mènent à la haute-ville. Et quelle merveilleuse idée!!!!

C’était MAGNIFIQUE! EXTRAORDINAIRE! FEERIQUE ET ENCHANTEUR!

Même les québécois étaient dehors en ski de fond ou en raquettes pour profiter du soleil radieux, de la neige apportée par les journées de tempête qui avaient précédé et de l’enveloppe de glace qui emprisonnait les arbres… Les photos ne sont pas à la hauteur de la beauté radieuse de ces paysages mais c’est déjà pas mal!

Au fait je précise que les Plaines d’Abraham sont un parc urbain qui est sur les hauteurs de Québec le long du Saint-Laurent et juste à côté de la citadelle, un lieu historique puisqu’il y a eu des batailles entre les anglais et les français à l’époque (vous remarquerez la précision historique) ici une belle vue aérienne estivale : Plaines d\’Abraham.

Toute cette beauté naturelle ça m’inspire alors je vais vous la conter cette journée avec des fées et des dragons (c’est pas vrai pour les dragons, c’est juste pour vous donner envie de lire…) :

Il était une fois, dans un pays lointain, de l’autre côté de l’océan, par delà l’horizon visible, un pays grandiose  sur lequel régnaient les fées et les enchanteurs. Deux familles avaient le pouvoir sur ce monde, se partageant les saisons pour exercer leur autorité bienveillante. Notre histoire se situe à l’époque où régnaient la fée Neige et l’enchanteur Froid.

Ils avaient deux filles  indomptables et dissipées : la fée Vent et la fée Glace. Ils avaient également la garde partagée de la fée Chaleur que la fée Neige avait eu lors d’une aventure avec l’enchanteur Soleil qui régnaient l’autre moitié de l’année (ça ne marchait pas entre eux : ils n’étaient jamais sur la même longueur d’onde et arrivaient rarement à se voir, lorsqu’ils y parvenaient ça se terminait toujours en catastrophe malgré la passion qu’ils avaient l’un pour l’autre).

L’histoire que je vous conte, prend place alors que la période de règne de cette famille unie se terminait et  que l’enchanteur Soleil devenait de plus en plus présent.

Comme chaque année, pour marquer la fin de leur règne, ils se liguèrent, Neige, Froid et Vent pour créer une belle tempête de quelques jours qui marquerait  l’esprit des habitants de la région au moins jusqu’à leur retour. Mais la jeune fée Glace était jalouse, elle était furieuse d’être écartée de cet évènement sous prétexte qu’elle était trop jeune, alors qu’elle savait – elle – qu’elle était bien assez grande pour ça! Elle décida de leur jouer un tour alors qu’épuisés par leur coup d’éclat, ils se reposaient sereinement. Elle prit possession de la région : tous les végétaux et minéraux qui n’étaient pas recouvert par la neige se retrouvèrent enfermés dans une prison de glace!

La fée Vent et la fée Chaleur furent les premières réveillées ce jour là et lorsqu’elles découvrirent ce que leur jeune sœur avait « fée » elles comprirent que la colère de leurs parents serait immense!

De tels évènements étaient totalement inhabituels et les habitants de la région risquaient de soupçonner l’existence de ces êtres magiques qui régissaient le temps, c’était impensable!

Les jeunes fées décidèrent alors de s’unir pour tenter de faire disparaître toute trace de cette bêtise avant que leurs parents ne s’éveillent. La fée Vent fît souffler ses courants sur les éléments gelés, provocant des fissures dans l’armure de glace pour la fragiliser alors que la fée Chaleur, aidé par son père Soleil, en profitait pour faire fondre la glace plus vulnérable.

Ainsi, lorsque la fée Neige et l’enchanteur Froid s’éveillèrent ils ne s’aperçurent de rien, par contre la fée Glace, poussée par ses sœurs, alla leur parler et leur expliqua qu’elle voulait participer à ces évènements. Après tout elle était grande maintenant et voulait faire partie – vraiment – de la famille, ainsi lors des coups d’éclats climatiques suivant, la glace fût de la partie pour le plus grand (dé)plaisir des habitants de la région!

THE END

Publicités
commentaires
  1. Sarah dit :

    Mais il est où le « j’aime » sur ce truc !!? :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s