C’est bien de redescendre sur Terre mais l’atterrissage est douloureux (et il est encore loin du Québec)…

Je continue sur ma lancée puisque, apparemment, c’est la journée « j’arrête le déni et je regarde la réalité en face ».

Le Canada ça fait rêver. Moi la première fois que j’ai décidé « un jour j’irai au Canada » j’avais environ 8 ans. Un truc banal pourtant : la maîtresse de CM1 qui nous a passé un documentaire sur ce pays. Mais ça m’a comme qui dirait marqué. [Vous trouvez pas que cet article commence comme une histoire de détective privé ?]

En tout cas, depuis cette époque, ça a toujours été dans un coin de ma tête. J’ai concrétisé le rêve en allant pour la première fois au Québec d’avril à juillet 2010 puis 6 mois de mars à septembre 2011 : je n’ai pas été déçue ! Et là je tente d’y partir pour plusieurs années. Mais en fait, ce qu’il faut savoir c’est que c’est la 3ème fois que je tente de concrétiser cette idée. A chaque fois j’ai tenté d’y aller pour y faire un bout de mes études. [C’est la que ça devient intéressant] Les 2 premières fois, la principale raison pour laquelle j’ai laissé tombé c’était : le fric.

Donc pourquoi – bordel de merde – est ce que je suis surprise que cette fois encore le fric (enfin le manque de fric vous l’aurez compris) me mette des bâtons dans les roues ? Pffffff… Il fallait s’y attendre, je n’ai pas fait fortune depuis la dernière tentative, et le Canada n’a pas modifié son mode de sélection des immigrants par le contenu du compte en banque.

Je me vois pas du tout laisser tomber cette fois : 1/ ça serait vraiment, vraiment², vraiment², vraiment² déprimant vu que j’ai pas de plan B (et presque 30 ans et j’ai rien de construit ici et je suis chez ma mère et boooooouuuuuhhhh! 😥 pardon je m’égare…) ; 2/ ça détruirait tout ce que j’ai construit « professionnellement » ces 18 derniers mois ; 3/ je reverrai pas les ami-e-s que je me suis fait là bas avant une durée indéterminée ; 4/ non mais sérieusement quand je dis que j’ai pas de plan B, je veux dire que mon projet de vie est actuellement 100% basé là dessus… J’ai grave les chocottes les gars !

Bref, pour la troisième fois j’ai tenté d’immigrer au Canada.

Pour revenir sur du concret, si vous connaissez des aides à la mobilité qui seraient adaptées à mon cas ou un prêt à taux zéro ou n’importe quoi dans le genre (sauf la prostitution et la vente d’organe, je garde ça pour le dernier seuil de désespoir) je suis preneuse ! (parce qu’en fait il me faut juste un peut d’argent pour tenir, le temps de trouver un boulot et/ou une bourse là bas, mais le problème c’est que je ne sais pas du tout combien de temps ça va prendre)

(et bien sûr si les services de l’immigration vous le demandent : j’ai tout à fait des moyens financiers suffisants pour financer ma vie là bas, hein…)

(Prenez pas l’illustration qui suit personnellement, je suis juste énervée contre le monde en général)

(Hey! vous avez remarqué? J’ai repris cette énervante manie de mettre des parenthèses partout ! (d’ailleurs on me l’a reproché dans mon mémoire de master, comme quoi « ça casse le rythme de la lecture ». Pfff bin oui, c’est le but!))

NB : Cher Big-Brother-canadien-choupinou, si tu lis cet article tu dois te dire « oh la la cette fille n’est pas suffisamment solvable pour notre pays si charmant et propre et poli refusons là! » mais saches que tu dramatises ! J’ai quand même une famille qui ne me laissera jamais à la rue, donc quoi qu’il arrive, soit je pourrais rejoindre la mère patrie, soit je pourrais continuer à contribuer à l’effort économique de la Belle Province donc tu peux m’accepter chez toi, je veux contribuer à la fuite des cerveaux (un petit cerveau, mais cerveau qd même) et dire fuck crisse de tabarnak à Sarko!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s