Archives de la catégorie ‘Bullshit! (de tout et du rien)’

Parce que la demande de résidence permanente nécessite une visite médicale et parce qu’à Québec ça m’aurait coûté 380$ alors qu’à Montréal ça m’a coûté « seulement » 215$, je me suis fait plaisir avec 2 jours dans la grande ville! Et j’ai conscience de ma chance d’avoir pu aller là où c’était moins cher, par rapport à tous-tes les immigré-e-s qui ne vivent pas à Montréal et qui n’ont pas la possibilité d’aller jusque là-bas parce qu’ils-elles ne peuvent pas se permettre de rater des jours de travail ou de laisser leur famille plusieurs jours d’affilé par exemple – eux-elles se retrouvent donc à payer le tarif le plus élevé. Tellement injustice.

Donc voilà quelques moments marquants de ces 2 jours.

Dans le lift qui fait Québec-Montréal il fallait que je croise un doctorant stressé (pléonasme?). Il était facile à identifier sans même qu’il le dise : il avait seulement fait un aller-retour entre Montréal et Québec pour voir le concert de Rammstein et pourtant il avait pris son ordinateur et l’a sorti dès le début du trajet (sans forcément faire quoi que ce soit dessus). J’ai donc pu partager avec lui cette découverte magique que j’ai fait récemment et qui permet de ne pas (ou moins) perdre l’esprit : faire de vraies pauses sans culpabiliser qui permettent d’être plus efficace pendant les périodes de travail! Ça peut paraître une évidence pour beaucoup de monde mais pas quand tu es dans le milieu universitaire où on te fait comprendre plus ou moins explicitement que tu es supposé-e travailler TOUT LE TEMPS…

Passer par le Marché Jean-Talon avoir des flash des marchés du sud de la France et se dire que c’est confirmé : j’aimerais vraiment, vraiment déménager à Montréal…

IMAG1360

Super déco de salle de bain chez mon cousin 🙂

IMAG1362 (2)

Pendant une promenade sur le boulevard St-Laurent : faire peur à un gars dans une ruelle par ma seule présence. Ah ah ah! Au nom de toutes les femmes qui sont stressées par des gars dans les rues et ruelles du monde!

IMAG1378 (2)

IMAG1376 (3)

IMAG1391 (2)

Découvrir un paquet de boutiques concept et autre pop up shop qui auraient clairement pu être créées par Tom Haverford (Tom Haverford Business ideas).

you-cant-buy-swag-you-can-rent

IMAG1382 (2)

Croiser une soirée swing dans un glacier rétro.

IMAG1383

Se dire bonsoir dans une ruelle entre amateurs et amatrices de street art (oui j’ai passé pas mal de temps dans les ruelles) : la ville est notre musée (wooo tellement alternatifs!).

IMAG1389

IMAG1385 IMAG1387 IMAG1390 IMAG1393 (2) SAM_4128 (2) SAM_4130 (2) SAM_4137 (2) SAM_4149 SAM_4152 (2)

Montréal ❤

Je vous présente ma nouvelle passion (à partir de combien d’heures passées à parcourir des Tumblr et des blogs sur le sujet on passe de « passion » à « obsession »?) : le bullet journal (Bujo pour les intimes) ou journal à puces en bon français (en tout cas c’est ma traduction personnelle).

Pour ceux et celles qui ont une vie en dehors de leur connexion internet ou qui sont juste passés à côté : qu’est-ce que c’est donc que le journal à puces (j’adopte définitivement cette traduction). En résumé c’est une chose merveilleuse, qui pour moi condense parfaitement toutes mes passions/obsessions :

  • Faire des listes
  • Acheter et utiliser des stylos/feutres/crayons de couleur
  • Acheter et utiliser des carnets
  • Faire des listes
  • Organiser et réorganiser et réréorganiser mon temps et mes objectifs professionnels/personnels
  • Faire des listes
  • Être créative dans les limites de mes pauvres capacités artistiques
  • Faire des listes
Moi quand j’ai découvert le bullet journal :

giphy

Donc en gros si tu as des papiers partout avec toutes sortes de listes : to-do list, films à voir, épicerie, parfums de crème glacée que tu as testés chez Erico, lectures à faire pour ton doc, podcasts que tu aimes, etc. (ces exemples sont totalement fictifs bien sûr)

et/ou que tu écris tes rendez-vous dans un agenda papier + un agenda électronique + un calendrier + des post-it

et/ou si tu aimes acheter 22 sortes de crayons mauves différents, 5 stylos noirs mais avec des mines différentes et faire des petits dessins sur toutes les feuilles qui te passent sous la main ainsi que sur ton chat

et/ou que tu as une passion pour les carnets

=> le journal à puces est fait pour toi! Il va illuminer ta vie! (oui, oui je sais je suis intense mais c’est parce qu’on est encore en période « lune de miel » Bujo et moi)

Mais comment ça marche te demandes-tu en trépignant d’impatience! Et bien en gros, tu prends un carnet et tu y crées les sections que tu veux (d’où la souplesse de la chose et la créativité qui en découle). Il y a quand même des sections de base qui sont un bon départ pour un premier journal à puces et que tu pourras ensuite agrémenter selon tes besoins et tes envies :

  1. La légende des symboles que tu vas utiliser dans tes listes/collections
  2. L’index/sommaire qui regroupe toutes tes sections suivantes et les pages correspondantes (pour les retrouver facilement t’sais)

SAM_4160 (2)

3. Un planning à long terme (à faire pour 1 année entière ou 6 mois sur 2 pages max pour une vision globale des objectifs à moyen-long terme)

SAM_4164 (2)

4. Le calendrier du mois actuel sur 1 page avec sur la page à côté les objectifs du mois

5. Les listes de tâches journalières sur les pages suivantes (étale-toi autant que nécessaire! Je me suis fait avoir pour le premier mois j’ai pas laissé assez de place pour mes listes de tâches à rallonge et les notes que j’ajoute au fil de la journée…)

6, Tu répètes ça pour chaque mois

Et par ci, par là tu peux ajouter des listes le fun comme la liste des livres que tu prévois de lire (et tu coches au fur et à mesure que c’est fait), l’évolution de ton entrainement sportif, le nombre de fois ou ton chat s’est couché sur ton ordi pendant que tu rédigeais et plus encore! (un exemple fictif se cache dans cette liste, sauras-tu le trouver?).

IMAG1458 (2)IMAG1459 (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon y a plein de sites incroyables et de vidéos qui expliquent tout ça en détail et bien mieux que moi alors je vais pas en dire plus mais je vais te partager des liens pour que tu explores plus loin si tu le veux et que tu crées ton propre journal à puce! Sérieusement pour certain-e-s leur bullet journal sont de vraies œuvres d’art c’est impressionnant et beau à voir! Mais pas de stress avec ça chacun-e y va avec ses possibilités 🙂

Liens pour aller plus loin (les références en la matière, pour aller encore plus loin plongez dans Tumblr et Pinterest!) :

(En anglais) http://bulletjournal.com/

(En anglais) http://www.bohoberry.com/bullet-journal-hacks/

(En français, vidéo) https://www.youtube.com/watch?v=IFgkus22CBk

 

 

[ATTENTION SPOILERS mais c’est des vieux films en même temps…]

Pourquoi? POURQUOI? Pourquoi 13 ans après, j’ai regardé Matrix Reloaded et Matrix Revolutions ??!!

A l’époque Matrix m’avait tellement éblouie, je trouvais le concept génial ! Tellement original ! En plus de ça, en 99 j’étais encore dans mon adolescence alors c’était le film parfait : le film où tu peux te dire, « ouais c’est un truc comme ça voilà : je le sens bien qu’on vit dans une illusion, c’est pour ça que j’arrive pas à m’adapter à ce monde trop nul [pour l’adolescent tout est « trop » et tout est « nul »], contrairement à tous ces moutons qui ont pris la pilule bleue! » (aaaaah l’adolescence!)

(Crédit pour toutes les photos cinéma de cet article : allocine.fr)

En plus de ça ben… Keanu Reeves en tenue de combat quoi. 5 ans avant je l’avais découvert dans Speed et dans Point Break, et à l’époque mes hormones de jeune femelle hystérique se déchainaient pour lui, alors dans Matrix vous imaginez !

       

Matrix                                                                 Point Break                                                        Speed

Et puis cette semaine je me suis dit allez, je vais regarder les deux autres films de la trilogie Matrix, ça me changera les idées ! Ah ça, ça m’a changé les idées : j’étais dépitée… Mais pourquoi me direz-vous ? (si vous ne les avez pas vu parce que si vous les avez vu vous devez me comprendre). Plusieurs raisons :

1/ C’est niaiseux, ça dégouline de « bons sentiments »… L’Exemple : genre tu es The One, l’Elu quoi, l’avenir de l’humanité est entre tes mains et ça fait 4 ans que tu as eu le temps de te faire à cette idée (Matrix : 1999, MAtrix 2 et 3 : 2003), et là tu te retrouves enfin face au Big Boss, opportunité du combat final de la victoire finale, sauf qu’il te dit que tu as 2 choix :

Choix 1 = tu sauves Zion (l’humanité quoi) et ta blonde/chérie meurt

Choix 2 = tu sauves ta blonde et l’humanité est détruite

Choix 3 = la réponse D

Et là, le gars il choisit quoi? Le Choix 2 bordel! Et la cerise sur cette totale absence de Sundae* : en allant la sauver il tue plusieurs centaines de personnes…

2/ Il sert à quoi le Matrix Reloaded?? Sérieux ils auraient pu le réduire à 10 minutes et l’ajouter à Matrix Revolutions pour nous épargner 2h…

3/ What the fuck Mme la costumière ?! C’est la même dans les 3 films et pourtant, pourtant elle nous a transformé un Keanu Reeves sexy en un Keanu Reeves prêtre! Sérieux, ça :

ça ressemble grave à une tenue de curé !

(ça c’est Jean-Paul Belmondo dans « Léon Morin, prêtre »)

Et même la tenue de Trinity est bizarre! Elle est vachement moins sexy aussi non? Et c’est très certainement beaucoup moins pratique pour les bastons (encore que je me suis jamais battue en cuir, je me bats uniquement en 100% coton) :

  

(A gauche dans le 1er, à droite dans le 2)

4/ Le couple Lambert Wilson et Monica Bellucci… Arf, quelle belle image de la France. Alors apparemment même un programme informatique qui se la joue « je suis français » a un accent de merde quand il parle en anglais ! Mais vraiment de merde! Et c’était une demande des réalisateurs parce que Lambert Wilson n’a pas un accent si mauvais normalement. Et Monica. Monica, Monica, Monica… Pourquoi tu fais ça aux femmes ? Est-ce que tu veux vraiment contribuer à balayer des années de luttes féministe dans chacun des films où tu apparaîs ? Non parce que là c’est vraiment la potiche (encore plus que dans la plupart de ses autres films) : ok elle est bonnasse, ok elle a un accent italien mais à part ça : c’est tout ! Même quand elle dit seulement 2 phrases elles sont mal jouées! Le seul qui avait compris c’était Jan Kounen puisqu’elle a le rôle d’une fille muette dans Dobermann, quitte a prendre une actrice juste pour sa plastique avantageuse, autant l’assumer jusqu’au bout et éviter qu’elle parle et bouge gâchant ainsi la qualité globale du jeu des acteurs-trices.

5/ Et en conclusion, après avoir tout visionné, j’ai juste eu l’impression d’avoir regardé la vie et l’oeuvre du nouvel anti-virus surpuissant de microsoft baptisé Neo. Et 3 fois 2h sur un anti-virus, ça fait long…

Voilà pour cette fine critique cinématographique !

Hey allez-donc faire un tour sur le blog de ma coupine, y a de la geekerie et de l’anthropologie dedans c’est cool : The Geek Anthropologist

*ça c’est une réplique de Annie Edison dans le TV show génial « Community ».

Il n’y a que ça qui me motive suffisamment pour prendre le temps de faire des photos : une virée à Montréal (hum… virée pas vraiment en fait c’était pour une réunion de travail…). Et qui dit Montréal dit street art évidemment!

Il y en a à Québec aussi bien sûr, et du bon (je suis toute pleine de joie et de bonheur, par exemple, quand je lève la tête et que j’aperçois des petits poneys (my little poney in english) accrochés aux câbles électriques) j’ai juste perdu l’habitude de me promener avec mon appareil photo… ou alors j’ai juste perdu l’habitude de me promener parce que depuis des mois ma vie se localise 95% du temps chez moi et au bureau (dans les 2 cas pour bosser et éventuellement manger et dormir)…

Bref, j’en étais justement à frôler la crise d’angoisse en voyant tout ce qu’il me restait à faire dans des délais beaucoup trop courts quand je me suis saisie de la nouvelle liste de survie créées ce matin et intitulée « Idées de pauses qui font plaisir » et que j’ai vu écrit « rédiger un nouvel article sur le blog » alors me voilà!

Je vous propose donc pour cette agréable pause que je partage avec vous (j’aime parler comme si j’étais une star de la blogosphère lue par des milliers d’internautes -_- ) quelques images de Montréal qui datent du mois d’août dernier (cliquez sur les images pour les voir en grand).

En perspective.

Juste un mur.

Les 5 continuents croisés au coin d’une rue.

Bois, brique, verre et plastique. Oh! Et un mur de verdure!

Un mot doux est caché dans cette image : saurez-vous le retrouver ?

Un mur, une porte et un café ?

Nature et culture ? Lutte des classes ?

De loin on dirait un peu des robots-arachnoïdes non?

Goëland et cul de bateau.

Sans titre (j’ai plus d’idée, le titre précédent a nécessité toute la poésie dont j’étais capable)

Le nouveau gouvernement dit qu’il va annuler la hausse des frais de scolarité et la loi 12 (ex loi 78), profitons de la sensation de victoire avant d’être trahi à nouveau! \o/ (oui, je suis pleine d’espoir quand il s’agit du gouvernement)

Sur ce je vais retourner travailler en essayant de ne pas sombrer dans la panique, ni la dépression, ni la désociabilisation totale (sur ma liste de survie pour période de travail (trop) intensives j’ai ajouté « sortir au moins une fois par jour et se mêler aux humains » pour éviter de finir totalement sauvage et asociale).

Cette fois j’ ai vraiment décidé de reprendre ce blog! Je l’avais laissé de côté pour trois raisons principales : manque de temps (étrangement quand j’énumère ce qui me prend tout mon temps mon doctorat ne fait pas parti de la liste -_-), pas de sorties photos donc pas d’images à montrer, et le fait que depuis le 14 février il y a une grève étudiante au Québec – historique par sa durée et son ampleur – ce qui occupait beaucoup de mon temps et de mon esprit mais je n’avais aucune envie de remplir ce blog d’analyses politiques…

Depuis quelques mois c’est intense niveau interventions policières et c’est d’autant plus impressionnant que les manifestant-e-s québécois-e-s sont franchement pacifiques!

C’est aussi ça le Québec… :/

La grève est toujours en cours, j’ai toujours très peu de temps mais j’ai bien envie d’écrire à nouveau sur ce blog et – ce qui va avec à mon avis – de reprendre mon appareil photos pour partager des images avec vous! Puis comme j’ai 30 ans depuis peu disons que ça fait partie de mes résolutions :p

On va jusqu’à Montréal pour manifester en convoi, pour la manif du 22 de chaque mois depuis mars!

Je vous rassure, les photos de manif dans la neige ça date de mars, maintenant c’est l’été il fait chaud et humide un jour sur deux (le deuxième jour il pleut).

Merveilleuse idée l’autre jour : ballade en vélo jusqu’aux Chutes Montmorency! C’est pas la nature « sauvage » mais sortir de Québec, même un peu m’a fait vraiment du bien! Mes seules sorties hors de la ville de Québec depuis mon arrivée en janvier ont été : 1 jour à Montréal pour une manif, 2 jours à Montréal pour un tournoi de Roller Derby – le Beast of the East, 2 jours à Ottawa pour un match de Roller Derby (je reviendrai là dessus dans les articles à venir j’ai un paquet de choses à dire sur ce sport devenu une VRAIE PASSION 🙂 )

Alors voilà quelques images, elles sont de piètre qualité je trouve mais ça n’est pas étonnant vu que ça fait des semaines et des semaines que j’avais pas touché mon appareil…

 

 

 

 

 

 

 

Point histoire et capitalisme : c’était les fêtes de la St Jean il y a peu (le 24 juin), et c’est surtout ici la fête nationale du Québec. Cette publicité est « drôle » puisque nous avons eu droit à une campagne moralisatrice à Québec contre le « bourrage de gueule » traditionnel ce jour là (sinon la consommation d’alcool est interdite dans la rue ici), qu’ils nous fouillaient à l’entrée du site des spectacles organisés à l’occasion sur les Plaines d’Abraham pour nous confisquer l’alcool  entre autre, alors qu’ils vendent de la bière  sur le site… Alors c’est vraiment pour notre bien être ou c’est pour contenter le producteur de bière qui a le monopole??

Je vais faire des articles tous les jours (parce que bon j’ai une synthèse à rendre le 9 juillet et je suis à la bourre évidemment + True Blood a repris + j’ai un contrat de travail prenant + je déménage le 16 juillet + je dois améliorer mes performances derbyesques) mais je reviens bientôt!

Je prends juste 2 minutes pour faire un petit signe de vie ! Je suis à Québec depuis le 16 janvier ce qui fait que la période avant cette date a été pas mal pleine de préparatifs (et fêtes) d’avant départ et les deux semaines suivantes j’ai dû gérer tous les trucs plus ou moins chiants mais nécessaires lorsque l’on s’installe dans un nouveau pays et que l’on commence un doctorat.

Alors voilà je vais bientôt reprendre ce blog en main pour vous parler de plein de choses incroyables comme la température (la neige, les -20°, la pluie verglaçante, etc), le roller derby (et ouais je m’y suis mise), la vie de doctorante débutante – en anthropologie qui plus est, la vie d’étudiante étrangère française au Québec et plein d’autres chose rigolotes (j’aime ce mot, il porte le rigolo en lui même).

Et puis je vais prendre le temps de répondre aux commentaires et même de faire le tour des blogs pour la photo du mois (j’ai même pas eu le temps en janvier aaarf!)….

A bientôt lecteurs et lectrices! ça va être le fun maintenant que je suis re-party en vadrouille!!!!!

 

 

A peine en retard d’une journée j’ai quand même déniché un sujet pour un article qui sert à rien! L’idée m’est venue grâce à Madmoizelle.com qui fait ça (mais à une échelle différente bien sûr) et grâce à vous. Vous visiteurs-ses de mon blog, qui arrivez ici, parfois égaré-e-s je pense, après avoir tapé quelques (plus ou moins) innocents mots sur google…

Alors voilà un florilège des requêtes google qui mènent à mon blog…

Forcément à écrire des articles avec le mot « nues » dans le titre, « porte-jarretelle » et ce genre de trucs, mon blog se retrouve à être référencé par google quand les gens tapent ça (les fautes d’orthographe, de grammaires et inclassables sont d’origine) :

« Prends le contrôle de mes tétons » -> C’est c’la oui.

« decollete et porte jarretelle fuck » -> C’est un projet intéressant…

« rockeuses nues » -> Oui c’est ici!

« photo du désir de couple sensuel » -> Une belle façon de dire que tu recherches des photos de pron. Mais tu sais google ne juge pas, tu peux lui parler franchement.

« sexy girls fait la pute avec le homme en photo » -> OMG! Pourquoi un truc pareil mène à mon blog?!

« Cathy la salope » -> ?!

Certains ont des préoccupations plus spirituelles (un euphémisme pour ne pas dire juste incompréhensibles) et des questions existentielles :

« Québécois s’éveillent aux ogm » -> oui camarade! Réveille toi!

« la locomotive et accessoirement un disque peu connu » -> …

« le permis super lourd est-il dur à passer » -> Mais COMMENT, COMMENT cette requête a t-elle pu amener à mon blog?! .

Y a des trucs bizarres aussi (oui encore plus que les trucs précédents) :

« kathy ireland alien » -> Ah bon? Si c’est sa tenue d’aérobic qui te fait penser ça,sache que c’est juste le style 90’s, rien d’extra-terrestre là dedans…

« israel sexy drapeau » -> ???

« photo atikamekw sexy »-> ?????

« les photos de fantômes les plus mortels » -> un fantôme – mortel… Y a souci là non?

« procrastination et sorcellerie » -> oui pourquoi pas…

Un petit mot sur les requêtes qui amènent, chacune, pas mal de gens sur ce blog (oui parce que celles présentées avant c’est des cas isolés!) :

– Pendant un temps j’en ai eu pas mal du style « Margaux Motin et Pacco en couple« , leurs blogs sont en lien sur mon blog ça expliquent que les gens arrivent ici et je comprends ce questionnement parce que j’avoue m’être posée la question qd j’ai cru comprendre que Margaux Motin avait quitté Paris pour s’installer dans la ville de résidence de son Evil Twin… Mais j’ai pas la réponse!

– Pas mal de gens qui ont l’air de s »interroger sur les subtilités entre immigration et expatriation

– Et beaucoup qui atterrissent ici en cherchant des infos sur Jacques Newashish (Merci Jacques ! 🙂

Et voilà qui clôt notre article inutile du mercredi, rien de mieux pour un début de soirée jeudi…

BWWWWWWWWAHAHAHAHAHAHA!!!!!!!

Résumé de l’épisode précédent : c’est ici.

Après ça, j’ai vendu mon vélo évidemment, parce que c’est tout ce qu’il méritait (true story).

Puis, sans me laisser abattre, je suis revenue à ma zone de confort qui se situe dans la zone où mon écran d’ordinateur est visible et j’ai donc repris les exercices de fitness avec Gym Direct. Tou tou you tou, tou tou you tou, tou tou tou tou tou tou you tou…

L’inconvénient c’est qu’il faut une bonne connexion vu que les vidéos sont en streaming. Donc après m’être retrouvée plusieurs fois comme une conne avec la vidéo qui se charge pendant des plombes alors que je suis en pleine série d’abdos, en train de souffrir tout en insultant la prof de fitness (ma vulgarité augmente proportionnellement à la douleur provoquée par le travail de mes muscles), j’ai cherché d’autres solutions.

Attention! Je reste bien sûr dans ma zone de confort, hein, et je cherche donc la solution dans le puits infini d’informations que constitue internet.

Ce qui nous permet d’enchaîner sur une rubrique « J’ai testé pour vous » :

La Zumba

C’est super à la mode en ce moment apparemment dans le milieu de la salle de sport (mais je ne suis pas allée vérifier par moi même, c’est hors de ma zone de connexion wifi). C’est une sorte de fitness-aérobic (quelle est la différence entre ces 2 activités finalement?) mélangé avec des pas de danse latino, le tout sur une musique latino. C’est plutôt le fun franchement! ça remplit le rôle du fitness (qui est multiple je le rappelle : se muscler, dépenser de l’énergie et augmenter ses chances de survie en cas d’attaque zombies/aliens) tout en donnant l’impression d’apprendre quelques éléments de danse et de faire des mouvements esthétiques. J’insiste sur « donner l’impression » parce que quand tu pratiques en regardant la meuf qui donne le cours ça le fait, tu te prends presque pour une bonnasse de clip de r’n’b.

Mais quand tu te vois dans le miroir ça ressemble plus à la chorégraphie de Baloo sur « Il en faut peu pour être heureux » (Baloo qui a son charme malgré tout).

L’aérobic de Kathy Ireland

Vu que les exercices de zumba que j’ai récupéré dépassent mes compétences (très limitées) en synchronisation-des-bras-et-des-jambes-et-des-hanches-en-rythme-sur-de-la-musique, j’ai cherché autre chose, et j’ai trouvé des exercices de gentil fitness. Alors là on est dans une sorte de croisement entre Gym Direct et Véronique et Davina pour le style mais sous cannabis pour le niveau d’énergie. L’intérêt c’est les tenues de sport des années 90 qui mettent tout de suite de bonne humeur (Ah ah!) :

Sinon la partie cardio est quand même bien pour les moments où on est moyennement capable de faire beaucoup d’efforts mais où on veut quand même faire un peu d’exercices (et la partie musculation au sol est idéale si vous voulez détruire définitivement vos genoux).

Le Tae Bo

Alors là j’ai trouvé mon bonheur du moment! Le principe est celui que je conspuais lorsque je pratiquais le karaté, c’est de partir de mouvements d’arts martiaux (et de boxe j’ai l’impression) pour concevoir des exercices de cardio/muscu. Tout se fait debout (mes genoux sont contents), il y a des coups de poing et des coups de pied (les zombies font moins les malins) et à la fin de la séance je suis vraiment en nage et au bord de la crise cardiaque ce qui est plutôt bon signe (comment ça « non »?). C’est amusant parce que le prof en profite pour donner des conseils genre coach de vie limite prédicateur « grâce au Tae Bo vous apprendrez à prendre votre destin en main, prenez confiance en vous, dépassez vos limites (mais pas trop quand même parce qu’en cas de problème c’est moi qui prend un procès), bla bla bla » (le prof c’est Billy Blanks).

Dans le prochain épisode il y a de fortes chances que je sois de l’autre côté de l’Atlantique, au Québec. Le froid et la neige ne me permettront pas de faire des footing ou autre sport d’extérieur et je vivrai dans une chambre étudiante, trop petite pour le Tae Bo, fitness, zumba et autre…

Mais que vais-je donc faire? Arrêter le sport et laisser le gras et les zombies gagner la partie? Faire des footing dans les souterrains de l’université? Vous le saurez en regardant le prochain épisode de « Noémie se (re)met au sport »…

Malgré ce que le titre pourrait inspirer à certain-e-s, cet article n’a rien à voir avec Noël. En fait, si j’associais Noël a la magie ce serait du domaine de la malédiction. L’humanité serait condamnée année après année, à pousser ses vices et aberrations à l’extrême : ceux qui achètent des choses dont ils n’ont pas besoin en achètent encore plus à cette période, ceux qui sont seuls sont encore plus seuls, ceux qui gaspillent de l’énergie (électrique notamment) en gaspillent encore plus, ceux qui mangent des animaux en mangent encore plus, ceux qui mangent trop mangent encore « plus trop », ceux qui n’ont rien à manger ont l’air d’en avoir encore moins, etc, etc. Jusque là je m’étais retenue de faire ma briseuse de Noël, mais à écrire un article après 2h du matin j’ai pas pu résister (non je ne citerai pas ce que disait la grand mère de Ted à propos des décisions d’après 2h du matin)…

Bien sûr ça n’est pas du tout de ça dont je voulais parler. Je voulais parler de certaines choses qui font que l’on se dit « la vie est pas si mal finalement » ou ces moments où on se dit juste rien, tellement on est en accord avec le moment présent. Les couchers de soleil sur les Pyrénées sont de ce genre de moments, je vous laisse vous en faire une idée partielle à travers quelques images :

En plus de ça je peux profiter d’un magnifique ciel étoilé, c’est grandiose ! Même si les élevages de vaches empestent l’air ambiant, habiter à la campagne présente quand même quelques aspects positifs…

Et après le réconfort : le réconfort, avec quelques cookies maison…

Hey! Déjà mercredi! Faut que je trouve une idée inutile pour un article (ça va, c’est dans mes cordes)…

Je vais donc en profiter pour tenir une promesse d’article faite il y a très longtemps, le 15 juillet 2011 à 12h12, pour être précise (clique ici si tu veux te rafraîchir la mémoire) sur un sujet de la plus haute importance pour l’humanité : « Doit-on forcément adopter un look de « salope » lorsque l’on est une rockeuse?« 

Tout d’abord, précisons les termes de la problématique :

Par rockeuse j’entends la fille qui chante/joue dans un groupe qui fait de la musique classée dans le vaste style musical appelé « rock » (c’est-à-dire avec au moins batterie/basse/guitare électrique, un son sur lequel on peut danser en secouant sa tête et ses cheveux et des membres dont on s’attend à ce qu’ils détruisent les chambres d’hôtel dans lesquelles ils passent).

Pourquoi je pars de l’idée que les rockeuses ont un look de « salope » ? Parce que j’ai pas mal d’exemples dans la tête qui vont dans ce sens (attention dans cet article je vais allègrement me servir dans google image si des propriétaires d’images ne sont pas très, très contents qu’ils me contactent on s’arrangera…  Peace bro). Ducoup ça concerne quand même essentiellement les groupes qui ont du succès et ont marqué nos esprits.

La chanteuse de The Pretty Reckless (spéciale cace-dédi, c’est elle qui m’a inspiré ce thème) :

La chanteuse de The Runaways :

La chanteuse de The Sounds :

Sans surprise, Hole :

(Je m’arrête là mais c’est surtout parce que c’est pas si évident de trouver des groupes rock avec des leaders féminins.)

Et peu de contre-exemples :

Patti Smith :

(C’est loin d’être exhaustif bien sûr, j’exprime juste l’image de la situation que j’ai dans la tête).

En gros par look de « salope » j’entends une tenue sexy, qui découvre une grande partie du corps et qui utilise des codes appartenant au registre sexuel (décolleté plongeant, attitude « jambes écartées », porte-jarretelles, etc) et qui comportent souvent des éléments associés aux fantasmes masculins. (Je précise que je ne juge pas ce type de tenue et les filles qui les portent.)

Voilà, voilà je crois que les termes de la problématique sont suffisamment clairs entrons dans le vif du sujet! (Vous en avez déjà marre?? Ne vous inquiétez pas c’est bientôt fini, je vais pas aller loin dans l’analyse, c’est seulement l’article du mercredi après tout).

Mon raisonnement m’amène à me dire que choisir le rock, surtout pour une fille c’est un choix « rebelle », anti-conformiste, à contre-courant. Or de nombreux messages communiqués aux femelles humaines tout au long de leur vie sont du genre « soit sage/gentille/douce », « serre les jambes quand tu t’assois (que tu sois en jupe ou pas) », « ne soit pas une allumeuse », (sur le fait que nous sommes bombardés par des messages contradictoires à ce sujet je vous renvoie aux articles de la talentueuse Maïa Mazaurette par exemple ici)… Ceci, j’imagine, étant amplifié dans les milieux puritains.

Donc la fille qui veut se rebeller après ça, qui veut « sortir du moule » elle commence par ne plus être sage, par chercher à provoquer le désir sexuel, etc. Souvenons-nous que nous vivons dans des sociétés où globalement ce sont des mâles qui ont le pouvoir (sans entrer dans les détails) donc par ces moyens là, les filles exercent une sorte de pouvoir sur les hommes. Elles disent aussi : « T’as vu comment je suis bonasse? Et ben je suis pas que ça, je te le prouve en faisant du rock! ».

C’est un peu l’impression qu’on a quand on voit l’évolution de Cherry dans The Runaways (ils en ont fait un film, bande annonce).

Mais ce qu’on voit aussi dans ce film, et c’est là que je me pose des questions sur ces choix de tenue/comportement c’est que les mâles restent ceux qui gèrent le groupe, ses tournées, sa médiatisation, etc et ils utilisent ça. Parce que justement dans notre société où les filles doivent être sexy sans être des allumeuses, le sexe et le corps de la femme font vendre. La fille en porte-jarretelle sur scène, elle a beau être habillé comme ça par provocation, n’empêche que si elle a du succès sa plastique y est peut-être pour beaucoup, peut-être plus que la musique même pour ce qui est des auditeurs hommes. Et puis, si on regarde elles s’habillent comment les filles qui chantent des chansons sans paroles intéressantes et avec une musique nase dans la pop? Et les filles qui entourent les rapeurs ou qui font du R’nB, elles sont habillées (ou plutôt « pas habillées ») comment?

N’oublions pas aussi que comme je l’ai vaguement dit plus haut, le rock lui même est historiquement, fondamentalement associé au « Mal » : la drogue, l’alcool, le sexe, le diable…

Bref plus de questions que de réponses finalement…

Malgré tout, pour répondre moi-même à ma question, je me dirais « on n’a pas forcément à adopter le look « salope » lorsque l’on est une rockeuse ». Par contre, si y a bien un moment idéal pour le faire c’est celui là (avec Halloween)! Je dirais que si par exemple je devenais rockeuse, ouais, j’adopterais un look « salope » avec quelques codes classiques dans le rock comme le cuir (mais du faux parce que ça me paraîtrait injuste de buter un animal juste pour le délire stylistique) mais sans tomber dans les classiques de ce qui est censé faire partie des fantasmes masculins et qui sont souvent très inconfortables (porte-jarretelles, talons de 10 cm).  En fait, j’aimerais un truc dans ce style là :

    Sans le côté succube mais avec les épées et les couteaux (et le loup garou – mais là je m’écarte du sujet). (Bah quoi? de toute façon d’ici que je sois rockeuse…) (au fait pour ceux qui ne suivent pas l’actu « Séries », c’est le personnage principal de la série canadienne intitulée « Lost Girl » (détails ici)). (J’aime ces imbrications de parenthèses qui n’en finissent plus, ça donne un côté surréaliste au texte…).

(Avec toutes les meufs sexy qu’il y a dans cet article je vais faire exploser mes statistiques)

Voilà, rien de très recherché, ni de très approfondi comme réflexion, mais ça pourrait être sympa que ça amène un débat dans les commentaires non? NON? Mais si!!! Allez mets du comm lecteur-trice!!!

ROCK’N ROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOLLLLLLLLLL!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!