Archives de la catégorie ‘Street Art’

Parce que la demande de résidence permanente nécessite une visite médicale et parce qu’à Québec ça m’aurait coûté 380$ alors qu’à Montréal ça m’a coûté « seulement » 215$, je me suis fait plaisir avec 2 jours dans la grande ville! Et j’ai conscience de ma chance d’avoir pu aller là où c’était moins cher, par rapport à tous-tes les immigré-e-s qui ne vivent pas à Montréal et qui n’ont pas la possibilité d’aller jusque là-bas parce qu’ils-elles ne peuvent pas se permettre de rater des jours de travail ou de laisser leur famille plusieurs jours d’affilé par exemple – eux-elles se retrouvent donc à payer le tarif le plus élevé. Tellement injustice.

Donc voilà quelques moments marquants de ces 2 jours.

Dans le lift qui fait Québec-Montréal il fallait que je croise un doctorant stressé (pléonasme?). Il était facile à identifier sans même qu’il le dise : il avait seulement fait un aller-retour entre Montréal et Québec pour voir le concert de Rammstein et pourtant il avait pris son ordinateur et l’a sorti dès le début du trajet (sans forcément faire quoi que ce soit dessus). J’ai donc pu partager avec lui cette découverte magique que j’ai fait récemment et qui permet de ne pas (ou moins) perdre l’esprit : faire de vraies pauses sans culpabiliser qui permettent d’être plus efficace pendant les périodes de travail! Ça peut paraître une évidence pour beaucoup de monde mais pas quand tu es dans le milieu universitaire où on te fait comprendre plus ou moins explicitement que tu es supposé-e travailler TOUT LE TEMPS…

Passer par le Marché Jean-Talon avoir des flash des marchés du sud de la France et se dire que c’est confirmé : j’aimerais vraiment, vraiment déménager à Montréal…

IMAG1360

Super déco de salle de bain chez mon cousin 🙂

IMAG1362 (2)

Pendant une promenade sur le boulevard St-Laurent : faire peur à un gars dans une ruelle par ma seule présence. Ah ah ah! Au nom de toutes les femmes qui sont stressées par des gars dans les rues et ruelles du monde!

IMAG1378 (2)

IMAG1376 (3)

IMAG1391 (2)

Découvrir un paquet de boutiques concept et autre pop up shop qui auraient clairement pu être créées par Tom Haverford (Tom Haverford Business ideas).

you-cant-buy-swag-you-can-rent

IMAG1382 (2)

Croiser une soirée swing dans un glacier rétro.

IMAG1383

Se dire bonsoir dans une ruelle entre amateurs et amatrices de street art (oui j’ai passé pas mal de temps dans les ruelles) : la ville est notre musée (wooo tellement alternatifs!).

IMAG1389

IMAG1385 IMAG1387 IMAG1390 IMAG1393 (2) SAM_4128 (2) SAM_4130 (2) SAM_4137 (2) SAM_4149 SAM_4152 (2)

Montréal ❤

Il n’y a que ça qui me motive suffisamment pour prendre le temps de faire des photos : une virée à Montréal (hum… virée pas vraiment en fait c’était pour une réunion de travail…). Et qui dit Montréal dit street art évidemment!

Il y en a à Québec aussi bien sûr, et du bon (je suis toute pleine de joie et de bonheur, par exemple, quand je lève la tête et que j’aperçois des petits poneys (my little poney in english) accrochés aux câbles électriques) j’ai juste perdu l’habitude de me promener avec mon appareil photo… ou alors j’ai juste perdu l’habitude de me promener parce que depuis des mois ma vie se localise 95% du temps chez moi et au bureau (dans les 2 cas pour bosser et éventuellement manger et dormir)…

Bref, j’en étais justement à frôler la crise d’angoisse en voyant tout ce qu’il me restait à faire dans des délais beaucoup trop courts quand je me suis saisie de la nouvelle liste de survie créées ce matin et intitulée « Idées de pauses qui font plaisir » et que j’ai vu écrit « rédiger un nouvel article sur le blog » alors me voilà!

Je vous propose donc pour cette agréable pause que je partage avec vous (j’aime parler comme si j’étais une star de la blogosphère lue par des milliers d’internautes -_- ) quelques images de Montréal qui datent du mois d’août dernier (cliquez sur les images pour les voir en grand).

En perspective.

Juste un mur.

Les 5 continuents croisés au coin d’une rue.

Bois, brique, verre et plastique. Oh! Et un mur de verdure!

Un mot doux est caché dans cette image : saurez-vous le retrouver ?

Un mur, une porte et un café ?

Nature et culture ? Lutte des classes ?

De loin on dirait un peu des robots-arachnoïdes non?

Goëland et cul de bateau.

Sans titre (j’ai plus d’idée, le titre précédent a nécessité toute la poésie dont j’étais capable)

Le nouveau gouvernement dit qu’il va annuler la hausse des frais de scolarité et la loi 12 (ex loi 78), profitons de la sensation de victoire avant d’être trahi à nouveau! \o/ (oui, je suis pleine d’espoir quand il s’agit du gouvernement)

Sur ce je vais retourner travailler en essayant de ne pas sombrer dans la panique, ni la dépression, ni la désociabilisation totale (sur ma liste de survie pour période de travail (trop) intensives j’ai ajouté « sortir au moins une fois par jour et se mêler aux humains » pour éviter de finir totalement sauvage et asociale).

J’aime le street art. J’adore ça. Je le cherche où je que je sois ! Je trouve vraiment qu’il embellit les rues et qu’il constitue  une manière belle et souvent intelligente de reprendre possession de notre environnement. Nos rues, nos maisons, nos écoles, nos médias et tous nos lieux de vie sont tellement colonisés par les publicités, les marques, les slogans qu’ils en viennent à coloniser également nos cerveaux, au point qu’on peut ne même plus se rendre compte qu’ils ne nous laisse pas de place pour être juste ce que l’on veut vraiment être (et pas ce qu’ils nous imposent).

(Hey il me semble que j’avais jamais trop fait de militantisme sur mon blog ! First time, enjoy ! 😉

Alors voilà quelques photos d’oeuvres de street art que j’ai prises lors de mon (super) séjour à Paris en novembre 2011 (comme promis, parce que parfois je mets mois de 6 mois à écrire les articles promis)…

N’hésitez pas à cliquer sur les photos pour pouvoir profiter de plus de détails…


J’aime beaucoup celui là! (Et ne ratez pas le petit bout de la maison rose adossée à la butte Montmartre, en bas à gauche)

Intéressante celle-là! Perso – comme vous l’aurez compris en lisant mon intro – j’aime bien regarder les œuvres de street art en y cherchant un côté protestataire ou subversif. Je vous laisse faire vos propres interprétations…

Y avait vraiment de la matière du côté de la Butte Montmartre c’était un vrai bonheur (pour moi en tout cas, parce que quand je m’arrête tous les 10 m pour faire une photo ça peut vite être saoulant pour la personne qui est avec moi, hein Mary??!! ^^ )

Une boîte aux lettres customisée avec grand talent :

Je me demande toujours ce que ça fait aux street artists que des gens prennent des photos de leurs œuvres… Après tout un des fondements de ces créations c’est d’être éphémères. Elles finissent forcément par être nettoyées ou recouvertes d’autres œuvres. Donc lorsqu’on les immortalise sur des photos, on va contre leur nature non ? Ceci dit, l’être humain étant ce qu’il est, je pense que les artistes ont un ego qui doit se trouver plutôt satisfait de ce type de reconnaissance. Evidemment le raisonnement ne s’applique pas aux street artists non humains. (Si un street artist [je sais pas s’il y a un terme consacré, celui là me convient] humain ou pas passe par mon blog il peut me dire ce qu’il en pense !)

Du street art involontaire :

(je suis assez fière de la transformation que j’ai réalisé sur Gimp)

Un nain de jardin se cache sur la photo suivante, sauras-tu le retrouver ?

En bref, la street c’est chic !

Je suis vraiment, vraiment, vraiment désolée d’avoir déserté ce blog, j’ai l’impression de vous avoir trahi lecteur-trices… Pardon!

Bon c’est bon pour les excuses. Repartons sur de bonnes bases! Je vais établir un rythme de publication au lieu de faire ça n’importe quand, et m’y tenir! A partir de maintenant vous aurez droit à au moins 1 article par semaine posté aux alentours du dimanche-lundi (hum, ne nous leurrons pas je tiendrai pas si je suis trop précise!).

Et pour cette reprise je vous propose quelques images toutes fraîches prises hier à Montréal. Oui, parce que jeudi j’ai décidé de faire 500 kms aller-retour pour aller voir Didier Super en concert aux Francofolies de Montréal, c’était stupide et déraisonnable mais c’est ça qui est génial! Un élan spontané qui m’a fait réaliser à quel point c’est BON d’être LIBRE!!!! (et le show était vraiment, vraiment horriblement bon!).

C’est des photos prises avec mon appareil compact donc pas super mais j’avais que ça avec moi (j’y retournerai avec le reflex, c’était trop beau pour louper ça). Enjoy!

ça c’est une série, on en trouve un peu partout à Montréal. Peut-être un immigré français en manque?

« LOL »

Cette série de photos m’a fait réaliser ce que j’aimais vraiment à Montréal, en particulier dans ce coin là (autour du boulevard Saint-Laurent au dessus du quartier chinois) c’est l’imprévu! Les surprises!! A chaque coin de rue on peut tomber sur une petite ruelle qui cache une véritable galerie d’art spontanée de plein air! Des escaliers de secours rouillés fixés sur un vieux mur de briques pourri, tellement photogénique, en plein milieu d’un quartier bourge! J’aime ça et je ne le retrouve pas à Québec (ceci dit en arrivant à Québec samedi soir j’ai ressenti la joie qu’on a quand on rentre à la maison donc bon…).

Au fait, je précise que ça fait un moment que la neige a fondu (non parce qu’avec mes conneries de pas publier pdt tout ce temps tout le monde va croire que l’hiver dure jusqu’en juillet au Québec!) et il fait même chaud et beau ces derniers temps!